Aux Félins


 
PortailAccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le zoo de Rabat va rouvrir fin 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tili
Caracal
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2379
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiante en Biologie
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Le zoo de Rabat va rouvrir fin 2011   Mar 1 Mar 2011 - 13:09

A quoi ressemblera le nouveau zoo de Rabat



La réalisation du nouveau parc zoologique de Rabat entre dans sa dernière phase. Ce parc sera opérationnel dans trois mois et sera ouvert au public au plus tard à la fin de cette année. Les infrastructures de base sont réalisées à 80%. Les voies de service sont complètement achevées ainsi que les gros œuvres des principaux équipements. Selon le directeur du parc, Saïd Hajib, le village d’accueil ainsi que la zone de services sont réalisés à 100%. Un centre d’information réservé à l’accueil des groupes, une administration, 5 restaurants, dont 2 fast-food, et une clinique vétérinaire qui répond aux normes internationales et dotée des équipements les plus sophistiqués dans ce domaine sont également fin prêts. Une première au Maroc puisque l’ancien zoo ne disposait pas de ce type d’équipements. Il en est de même pour le lazaret, cette zone de mise en quarantaine dédiée à l’accueil des nouveaux animaux qui ont besoin d’une période d’observation, ainsi que des animaux malades ou en surplus.
Autre nouveauté : le zoo sera spécialisé dans la faune africaine. «Comme recommandé par les organisations internationales, le parc aura une mission de centre de conservation des espèces de la région plutôt qu’une exposition d’animaux. C’est pour cela que le nouveau concept consistera à permettre aux animaux d’évoluer en quasi liberté dans des enclos reconstituant leur milieu naturel», explique le directeur. Deux circuits de 3 km au total seront proposés aux visiteurs. Le premier les plonge dans l’ambiance des déserts et de la savane africaine. Le deuxième les invite à se fondre dans l’atmosphère des marécages et de la forêt tropicale avec sa faune.

Les plantes de l’ancien zoo seront transplantées dans le nouveau site

Les concepteurs du projet ont eu recours à la roche artificielle aussi bien pour reproduire le milieu naturel des animaux et embellir le paysage que pour faire des obstacles d’apparence naturelle entre les différentes espèces et entre celles-ci et les visiteurs. Désormais, les séparations seront subtilement faites par des cours d’eau, des dunes, des collines ou des falaises, bref des semblants de reliefs naturels. Certes, «des grillages seront toujours nécessaires, mais ils seront dissimulés par ces différents reliefs», précise M. Hajib.
Seuls les travaux des abris des animaux et surtout les plantations ne sont pas encore totalement effectués. Les premiers sont réalisés à 90 %. Reste essentiellement les gîtes des hippopotames dont la réalisation est complexe. L’autre chantier non encore achevé concerne les grandes volières devant abriter les différentes espèces d’oiseaux. «C’est très compliqué puisque cela nécessite des structures suspendues. De plus, l’opération n’est pas fréquemment entreprise étant donné que peu de pays y ont eu recours», argumente M. Hajib.

460 MDH pour la première phase du projet

Quant aux travaux de plantation d’espaces verts, ils ne peuvent commencer qu’une fois tous les autres chantiers terminés. «L’appel d’offres international a été finalisé et remporté par une entreprise internationale spécialisée dans le domaine», explique la direction du parc. Les concepteurs du projet n’ont pas oublié un élément de taille : les anciennes plantations, des arbres et des plantes de grande valeur comme des arbres yuka et des palmiers qui ont plus de 30 ans et dont la hauteur dépasse les 20 mètres, qui existent dans l’ancien parc. Elles seront déplacées dans le nouveau parc.
Restera la dernière étape qui consiste au transfert des animaux au nouveau site. Il faut savoir qu’Addoha qui a repris le terrain de 50 ha de site pour y édifier son projet immobilier, Riad Al Andalous, a exploité jusqu’à présent tout sauf la partie qui abrite les gîtes des animaux. Le groupe immobilier ne poursuivra l’extension de son projet qu’une fois les animaux transférés. Après ce transfert, «une période de test est indispensable pour superviser le comportement des animaux et leur permettre de s’adapter à leur nouveau milieu», explique M. Hajib. Ce temps sera également mis à profit pour vérifier les paramètres de sécurité.
Au stade actuel, le nouveau parc zoologique est visible depuis la route nationale reliant Rabat et Témara, en face du complexe sportif Moulay Abdallah. Bientôt, les passants pourront découvrir depuis l’entrée une représentation des montagnes de l’Atlas reproduisant un modèle géant de 15 mètres.
Il est précisé que ces travaux constituent la première phase qui couvre une superficie de 30 ha. La deuxième partie qui comprend l’aménagement d’un safari nocturne et un motel sur une superficie totale de 20 ha sera lancée par la suite. Aucune date n’est fixée pour le moment. Jusqu’à présent, 460 MDH ont été engagés pour la réalisation de cette première partie, dont 420 MDH mobilisés par Addoha en échange du terrain. Le reste, soit 40 MDH, a été financé par l’Etat.

Les animaux se portent bien


Les animaux de l’ancien zoo se portent bien, selon le directeur du parc. Ils vivent toujours dans les abris qui leur sont réservés dans l’ancien site. Quelques-uns ont péri comme cette girafe dont le décès a été largement relayé par la presse. Mais, selon la direction du parc, il s’agit d’une mort naturelle étant donné que l’animal avait atteint la limite d’âge de son espèce qui est de 22 ans. «Il ne faut pas oublier que le parc a été ouvert en 1973 et la plupart des animaux qu’il abritait sont devenus trop âgés», précise-t-elle.

Selon la même source, la reproduction y est satisfaisante. Le parc dispose de 26 lions de l’Atlas. A cela s’ajoutent les nouvelles acquisitions effectuées par le Haut commissariat aux eaux et forêts, qui assure la tutelle du Jardin zoologique national SA, la société de gestion du site.

Aussi, des partenariats de cet organisme public avec plusieurs institutions étrangères ont-ils permis de renforcer le parc animalier.

Le Zoo de Hanovre (Allemagne) a mis à la disposition du Maroc un couple d’antilopes Niala et de zèbres en échange d’un couple de lions de l’Atlas. Le Zoo de Palmyre à Madagascar a offert un couple de servals et de lémuriens.

28 Février 2011
Hakim Challot. La Vie éco



Source :
http://www.lavieeco.com/news/economie/A-quoi-ressemblera-le-nouveau-zoo-de-Rabat-18919.html







http://faculty.qu.edu.qa/yamaguchi/Atlas%20lion.htm

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/WebLili
Kakksi
Chat Des Sables
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 69
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 24/04/2010

MessageSujet: Re: Le zoo de Rabat va rouvrir fin 2011   Lun 2 Sep 2013 - 23:00

le zoo 2013:


_________________
http://asso-sauvade.forumactif.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le zoo de Rabat va rouvrir fin 2011
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bbrruunnoo : notre circuit de l'ete 2011
» Le Zoo de Rabat
» fin été 2010 ou début printemps 2011 ? :)
» [N2F] Sanflo-Murat HB, saison 2010/2011
» Le calendrier 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aux Félins ::                                         Les Félins :: Actualités-
Sauter vers: